Une entreprise lyonnaise songe à réduire le temps de travail à 32h

Publié le 1 juillet 2020

Alors que de nombreuses entreprises annoncent des plans sociaux, le patron de l’enseigne lyonnaise LDLC, Laurent de la Clergerie, envisage de réduire le temps de travail de ses 900 employés, selon Le Progrès.

Il souhaite faire passer le temps de travail hebdomadaire de ses salariés à 32h, en instaurant une semaine de quatre jours. L’objectif affiché est de favoriser le bien-être au travail, tout en recrutant davantage de collaborateurs. Aucune baisse de salaire n’est prévue en parallèle de cette mesure, preuve d’une bonne santé économique du groupe.

Cette réduction du temps de travail sera discutée avec les syndicats, et pourrait entrer en vigueur dès janvier 2021.


En cours de diffusion

Titre

Artiste