La Métropole de Lyon autorise des squatteurs à occuper un bâtiment pendant deux ans

Publié le 14 mai 2021

Traditionnellement, les collectivités mettent tout en œuvre pour récupérer devant la justice les bâtiments squattés par des groupes d’individus. Cette fois-ci, la Métropole de Lyon et son président Bruno Bernard (EELV) ont décidé de rompre avec ces méthodes dans un cas bien précis.

Lors de la commission permanente du 26 avril dernier, les élus de la Métropole ont acté une convention unique, permettant à la soixantaine de personnes résidant illégalement dans un bâtiment de Vaise (appartenant à la Métropole) d’y rester pendant deux ans. Cette convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain dans le 9e arrondissement de Lyon a été passée le vendredi 7 mai avec l’association “Vivre dignement dans notre Métropole”. L’occupation transitoire est valable jusqu’au 30 juin 2022 et le site sera réhabilité en logements étudiants dès l’été 2022.

Un engagement concret

Avec cette convention de partenariat, la Métropole s’engage à faire les travaux de mises en sécurité nécessaires. L’association assurera pour sa part le suivi social quotidien de cette occupation et prépara la sortie des lieux d’ici juin 2022. Cette organisation sera suivie par une gouvernance composée d’un Comité de pilotage politique qui se réunira régulièrement et d’un Comité technique du site. Une charte d’occupation, posant les règles de vie communes, a également été signée par l’ensemble des occupants qui devront s’y astreindre.

Ainsi, à l’issue de ces deux ans, les squatteurs se sont engagés à quitter d’eux-mêmes ce bâtiment. Le site devient quant à lui le premier “squat officiel” de l’agglomération.


En cours de diffusion

Titre

Artiste